Lectures

How Unoriginal is Hollywood?
Un article intéressant tiré de Yahoo! qui montre, chiffres à l’appui, que la proportion de scénarios originaux produits par Hollywood a drastiquement diminué au cours des dernières décennies : la proportion de scénarios originaux est passée de 59% en 1984 à 25% en 2014. L’article permet (enfin!) de quantifier un phénomène dont on entend souvent parler dans le secteur du cinéma.

Pourquoi Amazon se lance dans la production de films par le cinéma indépendant?
Au-delà du bouleversement de la chronologie des médias qu’elle provoque, l’arrivée d’Amazon dans la production de films est avant tout une aubaine pour le cinéma américain, comme le montre cet article de Slate qui propose un nouvel éclairage au débat. C’est qu’Amazon, qui dispose pourtant de prodigieux moyens financiers, a opté pour une approche résolument modeste. Amazon Original Movies a ainsi recruté au poste de directeur de production Ted Hope, producteur indépendant reconnu outre-Atlantique (il a produit des films d’Ang Lee et d’Alejandro González Iñárritu entre autres), et a annoncé vouloir sortir une douzaine de films à petit budget par an. Cette stratégie, loin du modèle des franchises et des blockbusters des majors américaines, fait la part belle – et on s’en réjouit – à la diversité et à la créativité.

La diminution de la durée de vie moyenne des films en salles
Un article du blog ZDNet qui propose, à juste titre, une refonte du cadre rigide de la chronologie des médias en raison de la diminution de la durée de moyenne des films en salles. L’auteur part d’abord du constat qu’en 2000 un film atteignait en moyenne le seuil de 90% de ses entrées en 8 semaines alors qu’en 2013 ce taux est atteint en 5 semaines seulement (ce chiffre est toujours le même en 2015). Si la durée de vie moyenne d’un film en salles devient plus courte, le délai d’indisponibilité légale d’un film augmente donc mécaniquement puisque selon la législation actuelle la fenêtre d’exploitation vidéo et VOD commence 4 mois après la sortie du film en salles. Le problème est que cette discontinuité dans l’exploitation a pour conséquence de favoriser la propagation des films piratés. Aussi l’auteur appelle-t-il de ses vœux une mutation du système actuel des fenêtres de diffusion : en clair, que les fenêtres d’exploitation pour la vidéo et la VOD soient avancées. Cette transformation assurerait une continuité d’exploitation des films et permettrait ainsi d’offrir davantage de recettes d’exploitation vidéo et VOD dont sont privés à ce jour les distributeurs et plateformes en ligne.

Werner Herzog’s No-Nonsense Advice to Aspiring Filmmakers and Creative Entrepreneurs
Un entretien passionnant avec Werner Herzog qui place la vie, et non l’érudition, au coeur de la création.

“The best advice I can offer to those heading into the world of film is not to wait for the system to finance your projects and for others to decide your fate. If you can’t afford to make a million-dollar film, raise $10,000 and produce it yourself. That’s all you need to make a feature film these days.”

“Walk on foot, learn languages and a craft or trade that has nothing to do with cinema. Filmmaking — like great literature — must have experience of life at its foundation. Read Conrad or Hemingway and you can tell how much real life is in those books.”

“Academia is the death of cinema. […] All that counts is real life.”

“Things rarely happen overnight. Filmmakers should be prepared for many years of hard work.”